L'inTERview : Daphné Milpiet

Dernière mise à jour : 24 oct.


Hello les p'tits gnomes ! J'espère que vous allez bien avec les beaux jours qui reviennent !

Aujourd'hui, je vous présente Daphné Milpiet ! Autrice auto-édité, elle a déjà publié deux polars, L'offrande et L'enterrement. Ouais, on est d'accord, les titres font graves envie ! Non ? Je suis bizarre ? Moi ?!

Mais Daphné, c'est aussi quelqu'un de drôle ! Et si le titres de ses romans vous fait croire que je mens, il vous suffit de vous rendre sur son compte Instagram ! Entre memes et petites vidéo, elle vous emmène dans son quotidien d'autrice, pas toujours rose, avec beaucoup d'humour et de gaité !

Donc, allez la suivre :)


gif

 

Comment vas-tu ?

Ça va dans l'ensemble. Même si le contexte commence à me miner le moral, comme tout le monde. J'ai enfin commencé l'écriture de mon 3e roman et je sens mes progrès au fil des ouvrages c'est super motivant ! Même si le syndrome de l'imposteur est toujours dans le coin de mon bureau à m'observer... Et la pression de ne pas décevoir le lectorat déjà fidèle.

Qu'est-ce qui t'as donné envie d'écrire ?

J'avais un besoin urgent psychologiquement de me libérer de mes émotions. Le vase était rempli et j'allais péter un câble. La peinture et la photographie ne me suffisaient plus. Donc je me suis dit pourquoi pas l'écriture, mais sous forme de fiction pour que ce soit plus facile de poser les mots sur papier. Et me voilà !


As-tu des projets pour les prochains mois ?

Comme je disais, j'ai entamé l'écriture de mon 3e roman. Il devrait sortir à l'automne prochain si je maintiens mon rythme actuel d'un roman par an. Pour ça, il faudrait que je me motive à écrire encore plus parce que le premier jet n'avance pas vite, mais j'ai du mal. La flemme et la procrastination sont mes meilleures ennemies.

Aurais-tu aimé être flic ?

J'adore mener des enquêtes, des escapes games, les casses têtes... Mais être flic, c'est beaucoup de l'humain. Et je pense que je n'aurais pas les capacités pour prendre du recul sur les affaires. C'est un métier hyper complexe, trop dévalorisé par beaucoup de monde. Il faut être fort pour encaisser tout ça. C'est pas vraiment mon cas...



Merci beaucoup pour tes réponses, Daphné ! Ma flemme et ma procrastination doivent être amies avec les tiennent ! Courage pour ton troisième roman !

Le mois prochain nous accueillons Laura P.!

 

Pour suivre Daphné :

-